www.ClaudeChappe.fr

Documents

Expérience de 1791 entre Brûlon et Parcé-sur-Sarthe

Mis à jour par le 2012-09-25

Aujoud'hui 2 mars 1791, sur les onze heures du matin, nous soussignés officiers municipaux de Parcé, district de Sablé, département de la Sarthe, accompagnés de MM. François Delauney de Fresney, Julien Delauney de La Motte, Léon Delauney, Prosper Delauney, René Taillay, Jean-André Tellot, notaire royal et électeur du département de la Mayenne, tous demeurant à Laval ; Etienne Eutrope Brossard, notaire royal à Avoise ; Jean-Baptiste-Joseph Gillier de la Cheverollais, curé de Saint-Pierre de Parcé.

Sur l'invitation qui nous a été faite par M. Claude Chappe, nous nous sommes transportés à la maison de M. Ambroise Perrotin, située audit bourg de Parcé, à l’effet de constater le résultat d’une découverte ayant pour objet de se communiquer et se correspondre dans l’espace de temps le plus rapproché.

D’abord nous sommes montés avec ledit sieur Claude Chappe dans une des chambres de ladite maison, où nous avons trouvé un pendule et un télescope dirigé du côté de Brulon, distant de Parcé de quatre lieues. De suite ledit sieur Claude Chappe fixant Brulon avec son télescope, nous a annoncé que, bien encore que le temps fût pluvieux, son correspondant à Brulon alloit néanmoins commencer à procéder à la transmission de ce qui alloit lui être dicté par MM. les officiers municipaux dudit lieu ; et continuant d’avoir l’œil attaché au télescope, il a successivement, et dans l’espace de quatre minutes, dicté au sieur Pierre François Chappe, son frère, plusieurs caractères, à nous inconnus. Version faite desdits caractères, il en est résulte la phrase suivante : "Si vous réussissez vous serez bientôt couvert de gloire."

Fait et arrêté à Parcé, en la maison dudit sieur Perrotin, avant l'heure de midi, dits jour et an.

Suivent les signatures :

Leblaye, officier municipal ; Pottier, procureur de la commune ; François Delauney de Fresney ; J. Delauney de La Motte ; Delauney, consul à Oran ; Prosper Delauney ; Foureille, officier municipal ; Taillay ; Tellot ; Brossard ; Gillier, curé ; François Chappe ; Claude Chappe, abbé.

Et lesdits jour et an, retournés sur les trois heures de l'après midi en la maison dudit sieur Perrotin avec les mêmes témoins, et en leur présence, M. Claude Chappe a réitéré son expérience, et après les divers procédés et consignés au procès-verbal de ce matin, lesquels ont été effectués dans six minutes vingt-secondes, il nous a dit que la phrase transmise de Brulon étoit celle-ci : L'Assemblée nationale récompensera les expériences utiles au public. Laquelle phrase seroit constatée par le procès-verbal dressé au même moment par MM. les officiers municipaux de Brulon.

Fait et arrêté à Parcé, sur les quatre heures de l'après-midi, en la maison dudit Perrotin, lesdits jour et an ; et ont lesdits témoins signé avec nous.

Suivent les signatures :

Leblaye, officier municipal ; Pottier, procureur de la commune ; Foureille, officier municipal ; François Delauney de Fresney ; Delauney de La Motte ; Delauney, consul à Oran ; Taillay ; Gillier, curé de Saint-Parcé ; Prosper Delauney ; Taillay ; Tellot ; Brossard ; François Chappe ; Claude Chappe, abbé.

Le lendemain, 3 mars 1791, nous sous-signés officiers municipaux au bourg chef-lieu de canton à Parcé, en présence de MM. Julien Delauney de La Motte ; Léon Delauney, consul de France à Oran ; Prosper Delauney ; René Taillay, négociant demeurant à Laval ; Etienne Eutrope Brossard, notaire royal ; Pierre Brossier, maître en chirurgie, demeurant à Avoise ; certifions que nous étant transportés, sur les dix heures et demie du matin, en la maison de M. Ambroise Perrotin, audit bourg de Parcé, à l'effet d’être témoins d’une troisième expérience de M. Claude Chappe, abbé ; nous avons vu ledit sieur Chappe dicter de suite au sieur Pierre-François Chappe, son frère et correspondant pour le moment à Brulon, différents caractères, et il en est résulté plusieurs phrases très intelligibles composées de vingt-cinq mots.

En foi de quoi nous avons délivré le présent à Parcé, le 3 mars 1791.

Suivent les signatures :

Leblaye, officier municipal ; Pottier, procureur de la commune ; Brossier, maître en chirurgie ; Brossard ; Foureille, officier municipal.

Aujourd'hui 2 mars 1791, sur les onze heures du matin, nous officiers municipaux de Brulon, district de Sablé, département de la Sarthe, nous nous sommes rendus avec MM. Avenant, vicaire, et Jean Audruger de La Maisonneuve, praticien, demeurant à Brulon, ci-devant château dudit Brulon, sur l'invitation qui nous en a été faite, à l'effet d’être témoins, et d’assurer l'authenticité d’une découverte de M. Claude Chappe, neveu du célèbre abbé de ce nom, tendante à se correspondre, et à se transmettre des nouvelles dans un très court espace de temps.

D’abord nous sommes montés avec le sieur René Chappe, frère du sieur Claude Chappe, à la terrasse pratiquée sur le haut du château, et y avons trouvé un pendule et un tableau mobile à deux faces dont une blanche et l’autre noire. Et de suite le sieur René Chappe nous a fait observer que le sieur Claude Chappe étant actuellement établi à Parcé, distant de Brulon de quatre lieues, pour recevoir ce qui alloit lui être transmis, il nous prioit de lui dicter telle phrase, ou telles séries de phrases qu’il nous plairoit. En conséquence, M. Chenou, médecin, a proposé la phrase suivante :

"Si vous réussissez vous serez bientôt couvert de gloire."

Aussitôt ledit sieur René Chappe, après nous avoir fait remarquer que le temps étoit pluvieux, et que l’atmosphère étoit obscurcie par un léger brouillard, a recueilli ladite phrase, et ayant procédé à sa transmission par divers mouvements du tableau, ce qui a duré l’espace de quatre minutes, il nous a dit que la susdite phrase étoit actuellement parvenue à Parcé ; que le rapprochement du procès-verbal, dressé par les officiers municipaux dudit lieu, en feroit foi.

Fait et arrêté à Brulon, au susdit château, l’heure de midi, lesdits jour et an que dessus.

Approuvé le mot Chenou en interligne, médecin ; un mot rayé nul.

Suivent les signatures :

Chenou, Lamore, Tant, Tison, maire ; Avenant, vicaire ; Audruger Maisonneuve.

Et le même jour, sur les trois heures, après midi, nous nous sommes transportés, accompagnés des témoins dénommés au procès-verbal de ce matin, au susdit château ; montés à la terrasse du susdit château, le sieur René Chappe nous a prié de lui dicter ce qu’il nous plairoit, pour qu’il pût le transmettre à son frère, à Parcé. Après lui avoir dicté la phrase ci-après : « L’assemblée nationale récompensera les expériences utiles au public ; » il a procédé à divers mouvements du tableau pendant l’espace de six minutes et quelques secondes, et nous a dit que notre phrase étoit actuellement parvenue à Parcé ;

Fait et arrêté à Brulon, au château dudit lieu, sur les quatre heures après midi, lesdits jour et an que dessus.

Suivent les signatures :

Chenou ; Lemore ; Tison, maire ; Tant ; Avenant, vicaire ; Audruger Maisonneuve.

Le lendemain 3 mars 1791, sur les dix heures et demie du matin, nous officiers municipaux de Brulon, rendus à la terrasse du château de Brulon, avons donné, en présence de MM. Avenant, vicaire, et Audruger de La Maisonneuve, praticien, à transmettre au sieur Claude Chappe, à Parcé, plusieurs phrases très intelligibles, composées de vingt-cinq mots.

Le sieur René Chappe a effectué diverses manipulations, ce qui a duré environ dix minutes, et nous a dit que la transmission des phrases que nous venions de lui dicter étoit faite ; que le procès-verbal dressé au même moment par les officiers municipaux de Parcé la constateroit.

Fait et arrêté au château dudit Bûlon, lesdits jour et an que dessus.

Suivent les signatures :

Chenou ; Lemore ; Tison, maire ; Tant ; Avenant, vicaire ; Audruger Maisonneuve.

© Musée Claude Chappe à Brûlon
Extrait du registre municipal de Brûlon (Page 1)
© Musée Claude Chappe à Brûlon
Extrait du registre municipal de Brûlon (Page 1)
© Musée Claude Chappe à Brûlon
Extrait du registre municipal de Brûlon (Page 3)
Page 1 Extrait du registre municipal de Brûlon Miniature PDF
Page 2 Extrait du registre municipal de Brûlon Miniature PDF
Page 3 Extrait du registre municipal de Brûlon Miniature PDF